Dordogne Périgord, une bastide, l'acropole du Périgord. Le charme de Domme est indéniable, il y règne une atmosphère particulière, calme et sereine qui apaise l'âme autant que l'exceptionnel panorama sur la vallée de la Dordogne qui dévoile aussi bien le château de Montfort, le village de la Roque Gageac et le château de Beynac. Mais le hasard a offert bien d'autres trésors à Domme         Dordogne Périgord, une bastide, l'acropole du Périgord. Le charme de Domme est indéniable, il y règne une atmosphère particulière, calme et sereine qui apaise l'âme autant que l'exceptionnel panorama sur la vallée de la Dordogne qui dévoile aussi bien le château de Montfort, le village de la Roque Gageac et le château de Beynac. Mais le hasard a offert bien d'autres trésors à Domme

Histoire


C’est vers 1281, que le roi Philippe III dit « le hardi » décide de créer une bastide sur « la barre », cette falaise qui domine la rivière Dordogne de plus de 15O mètres. La bastide fut construite selon les « normes » c’est-à-dire un plan régulier, des rues se coupant à angle droit, des places carrées, une halle etc. Au travers des restaurations, cette bastide a survécu et témoigne encore de nos jours de la richesse de son passé.

Même si l’époque préhistorique a laissé de nombreuses traces, c’est surtout au Moyen Âge que Domme a connu ses heures les plus passionnantes. Les divers épisodes de la guerre de Cent Ans sont encore lisibles entre les pierres jaunes et usées et Domme n’aurait jamais été construite sur une si haute falaise si les menaces ennemies n’avaient pas été si nombreuses.

Les plus imposants vestiges de cet aspect militaire font de la bastide de Domme un site remarquable. En effet, les remparts qui ceinturent le village et les différentes portes qui en permettaient l’accès sont encore largement présents dans un extraordinaire état de conservation. Le plus impressionnant est sans nul doute la Porte des Tours, qui démontre à quel point le roi voulait dérouter les éventuels assaillants en imposant des contraintes esthétiques aux bâtisseurs des fortifications.

En savoir plus